Une application d'Electric Dreams

Rédigé par Sébastien VIMES - Aucun commentaire


Posté le

En 1984, lors de la sortie dans les salles de la comédie romantique Electric Dreams, ni les téléphones portables, ni les SMS, ni les emails occultaient les instants de notre précieux présent. Les premiers ordinateurs personnels (ou PC) apparaissaient dans nos maisons... L'électronique grand public bouscula la valeur de nos sentiments.

A cette époque, aucun message vibrant venait perturber notre espace de vie. Nos pensées étaient vierges des codes PIN de la 4G et des clés de connexion de la Box Wifi. Les fantastiques applications mobiles n'étaient pas chronophages.

La génération Minitel rose s'adonnait à "Laisser le temps au temps".
Vous qui avez plus de 30 ans, souvenez-vous... vos mains libres et l'esprit hors du cloud, vous pouviez attendre le retour improbable de votre ami devant le portail de sa maison. Oui, vos contacts n'étaient pas à votre service.

Les cœurs déchus en manque d'amour ne jouaient pas au Chat (et à la souris) derrière leur écran de smartphone. Inconnues des webcams, les tromperies et autres Sextapes respectaient la distance des âmes. L'emprise du hacker ardent était en veille.

A présent, les sites Meetic, Badoo, AdopteUnMec accélèrent les rencontres et bifurquent le deuil des séparations. Les applications dans la poche, le monde court, l'homme est pressé. Nos désirs et nos plans sont rythmés par les sonneries des GIF animés de Messenger, des J'aime de Facebook, des tweets de Twitter... une fanfare frénétique au pas cadencé.

L’excitante aventure des Réseaux Sociaux a orienté le modèle économique de ces plateformes web en régie publicitaire. Le lien cognitif fait vendre. Les lois virtuelles d'attraction sentimentales s'expriment en fonction des taux de conversion qui interagissent et du panier qui les séparent du clic d'achat.

Non je ne jette pas le bébé avec l'eau du bain. Seulement je pointe du doigt l'addiction néfaste aux supports de l'Internet. Rencontrons-nous !

Aussi cette révolution du langage mathématique génère du bon. Elle offre la possibilité à des couples entrepreneurs de vivre heureux de leur cyber activité... et aussi le partage numérique, le lien du clip vidéo d'Electric Dreams, où la relation amoureuse d'une femme et d'un homme est chahutée par un ordinateur incontrôlable doté d'une intelligence artificielle.

Fiction visionnaire qui révèle l’algorithme informatique régnant déjà sur notre quotidien.

"Together in electric dreams"
Ensemble Dans Les Rêves Électriques
(feat. Philip Oakey) par Giorgio Moroder

I only knew you for a while
Je ne te connaissais que depuis quelques temps
I never saw your smile
Je n'ai jamais vu ton sourire
Till it was time to go
Et déjà, il était temps de partir
Time to go away (time to go away)
Il était temps de partir loin
Sometimes it's hard to recognise
Quelquefois il est dur de reconnaître
Love comes as a surprise
Que l'amour vient comme une surprise
And it's too late
Et il est trop tard
It's just too late to stay
Il est vraiment trop tard pour rester
Too late to stay
Trop tard pour rester

[Chorus]
We'll always be together
However far it seems
(Love never ends)
We'll always be together
Together in electric dreams

Because the friendship that you gave
Parce que l'amitié que tu as donné
Has taught me to be brave
No matter where I go, I'll never find a better prize
(Find a better prize)
Though you're miles and miles away
Bien que tu sois à des kilomètres et des kilomètres
I see you every day
Je ne dois pas essayer de te voir tous les jours
I don't have to try
I just close my eyes
I close my eyes

Classé dans : réseaux sociaux Mots clés : vidéo, application, algorithme Recommandations :

Écrire un commentaire

Qui suis-je ?

  • Sébastien VIMES creation_boutique_e-commerce
  • Consultant en Stratégie Web
  • Référencement, Design & Développement Internet
  • 4, rue des Ecoles 33730 Villandraut
    (près de Langon & Bazas)

  • tél. 06 09 14 10 64
creation_boutique_e-commerce
Abonnez-vous à la Newsletter
site vitrine artisan

Derniers commentaires